Lucas Da Cunha : « Relever d’autres défis »


Après 4 saisons positives sous les couleurs du Stade Rennais, notre ancien roannais Lucas Da Cunha s’est lancé un nouveau défi en rejoignant l’été dernier les Aiglons de l’OGC Nice. En prêt cette saison du côté du FC Lausanne-Sport, il poursuit sa progression avec passion et investissement pour franchir un pallier dans sa jeune carrière. Nous avons pris de ces nouvelles pour revenir sur son parcours et évoquer sa saison en Suisse.

Crédit : FC Lausanne-Sport

Bonjour Lucas, comment vas-tu ?

Je vais bien, je me sens bien. Je suis heureux ici.

Comment se passe ta nouvelle expérience à Lausanne ?

Ma nouvelle expérience se passe plutôt bien. Je me suis complètement acclimaté à la Suisse. J’ai un appartement avec vue sur le lac Leman, donc un cadre agréable.

Les infrastructures du club sont très bonnes, on a tout à disposition : salle de musculation, terrains, vestiaires, restaurants.

On est dans ce stade depuis Novembre, date de la fin de sa construction, ce qui nous permet de profiter d’équipements et d’infrastructures neufs.

En ce qui concerne la langue, on a beaucoup de diversité au sein du club, aussi bien dans le staff que dans l’équipe.

On doit donc communiquer dans différentes langues, l’anglais, l’allemand et le français, ce qui me permet de progresser en anglais notamment.

À quoi ressemble ton quotidien ?

Ma vie quotidienne est assez basique, je me lève à 7h le matin pour aller à l’entrainement, puis je déjeune au restaurant du club. Ensuite, j’enchaîne avec un échauffement en salle et un entrainement sur le terrain.

À la fin de la séance, je mange au club avec l’équipe et je suis de retour chez moi aux alentours de 13h30.

Ensuite, je fais souvent une petite sieste et de temps en temps je redescends l’après-midi faire une deuxième séance, soit sur le terrain, soit en salle pour travailler le haut ou le bas du corps en fonction des besoins.

Généralement, en fin de journée, je fais une séance de récupération à la maison avec notamment des bottes de pressothérapie, un pistolet de massage et une machine de massage pour les pieds. Cela me permet de me détendre et d’optimiser ma récupération.

Je n’ai pas vraiment un quotidien très spécial mais tout est axé autour du foot.

Et le soir, c’est mes moments de détente avec ma copine et mes chiens devant la télé ou la console.

« Prendre du temps de jeu mais aussi axer le travail sur certains points »

Crédit : FC Lausanne-Sport

Qu’est ce qui a motivé ton choix de tenter une nouvelle expérience ?

Après 4 belles années passées au Stade Rennais, il était temps pour moi de relever d’autres défis, car le projet rennais ne me convenait plus et c’est l’OGC Nice que j’ai décidé de rejoindre. Le projet niçois était plus en adéquation avec mes attentes et mes envies.

Avant de véritablement intégrer l’OGC Nice, j’avais besoin d’aller faire un an dans un nouveau championnat pour notamment prendre du temps de jeu mais aussi axer le travail sur certains points afin que je passe certains caps.

Le Lausanne Sport est le club qui allait me permettre de me préparer au mieux pour la suite.

Quel est ton point de vue sur le championnat Suisse ?

Le championnat Suisse est souvent perçu comme un championnat plus faible, mais en étant acteur de celui-ci, on se rend rapidement compte que ce n’est pas le cas. C’est un football différent, un football avec peu d’espace et beaucoup d’impact.

C’est un championnat avec 10 équipes où on affronte chaque club 4 fois. Les équipes se connaissent bien, il faut donc apporter beaucoup de variétés et de modifications à chaque match. Il est très serré, on peut vite se retrouver européen comme à la lutte pour le maintien.

À tous les postes, j’y ai vu de très bons joueurs qui auraient le niveau d’évoluer dans le top 5 des championnats européens.

Quels sont les objectifs pour Lausanne cette saison ?

L’objectif premier pour nous au LS cette année est de se maintenir en Super League. Le club vient de monter et l’objectif est de rester à ce niveau.

Après, forcément, tout ce qu’on peut essayer d’aller chercher est toujours bon à prendre.

« Je me vois progresser et prendre en maturité »

Crédit : FC Lausanne-Sport

Quel regard portes tu sur ta saison ?

Je me répète un peu mais comme je l’ai dit plus haut, l’objectif est vraiment de progresser. Chaque minute qui m’est donnée me permet d’engranger de la confiance et d’apporter ma volonté et ma détermination d’aider l’équipe.

Je sens vraiment que le travail porte ses fruits, je me vois progresser et prendre en maturité car je suis en train de découvrir une nouvelle culture du foot. C’est une étape pas facile mais importante pour la suite.

Que peut-on te souhaiter pour la suite ?

Ce qu’on peut me souhaiter, c’est de poursuivre sur ma lancée, de continuer à progresser et se maintenir avec l’équipe.

Et pour la suite, c’est d’arriver à Nice cet été en forme pour la prépa avec l’envie d’apporter ma pierre à l’édifice.

Un petit mot pour le RF42, les bénévoles, dirigeants et joueurs qui souffrent du l’absence de compétition ?

J’ai toujours une petite pensée pour le Roannais Foot 42, car sans eux, tout cela n’aurait pas été réalisable. Je continue à suivre ce club qui m’est cher de très près même si, avec la crise sanitaire, tous les championnats sont arrêtés.

D’ailleurs, je souhaite apporter tout mon soutien aux dirigeants, aux joueurs, aux bénévoles et à l’ensemble de la famille Roannais Foot 42.

J’espère pour vous tous que cela reprendra très prochainement car en étant tous passionnés de ce ballon rond qui nous réunit, j’imagine que la situation n’est pas simple.

Dans le contexte sanitaire actuel, Lucas n’oublie pas d’où il vient. Nous lui souhaitons le meilleur pour la suite avec un maintien du FC Lausanne-Sport en Raiffeisen Super League et un retour positif du coté de Nice au terme de la saison. Un grand merci à lui pour sa disponibilité et à l’OGC Nice pour leur réactivité et leur sympathie dans la réalisation de cette interview. La famille du RF42 te souhaite le meilleur Lucas, nous sommes fiers de toi !