Jean-Charles Etaix : « Le foot, ma passion de toujours »


Rencontre ce mercredi avec un nouvel arrivant au sein du Roannais Foot 42, l’entraîneur des U16 R2, Jean-Charles Etaix. Nous l’avons croisé pour évoquer sa vie, son parcours et cette saison qui s’annonce prometteuse.

Qui es-tu et que fais-tu dans la vie ?

Je m’appelle Jean-Charles Etaix, j’ai 36 ans, je vis à Saint-Symphorien-De-Lay, je suis marié et père de trois enfants. Dans ma vie professionnelle, je suis professeur des écoles à l’école élémentaire Marengo à Roanne, depuis cette rentrée scolaire. Avant cela, j’ai enseigné durant 10 ans à Tarare et ses alentours.

À mes heures perdues, j’aime beaucoup la natation, les randonnées en famille et la littérature de jeunesse.

Quel est ton parcours de footballeur ?

Petit, j’ai suivi toute ma formation à l’AS Roanne, puis au Roanne Riorges FC, de 6 à 17 ans.

Seniors, j’ai connu essentiellement deux clubs : Saint-Paul-Amions durant les années 2000 (Excellence Loire, puis PHR durant 3 ans), et le Stade Amplepuisien, plus une parenthèse de deux ans en Ligue Ile de France à Cesson (77) pour des raisons professionnelles.

Grâce au football … j’ai pu partager des moments de vie importants.

Tu as donc évolué durant de nombreuses saisons au Stade Amplepuisien, en tant que joueur puis éducateur, peux-tu nous raconter ton expérience ?

De retour dans la région après mes années sur Paris, j’ai signé dans le club d’Amplepuis, avec lequel j’ai évolué durant six saisons en Excellence du Rhône, où nous avons tutoyé la PHR, sans jamais l’atteindre. Pire encore, ma dernière saison en seniors a été synonyme de descente en D2. Un très mauvais souvenir…même si depuis, le club est de retour en D1.

Grâce au football, mais bien au-delà du rectangle vert, je pense avoir construit là-bas de vraies relations et trouvé de vrais amis, avec qui j’ai pu partager des moments de vie importants.

Au niveau coaching, j’ai pris le virus tardivement, toujours à Amplepuis, à 28 ans, en cumulant avec mon rôle de joueur. À ce moment-là, j’ai ressenti le besoin de mêler mes compétences professionnelles avec le foot, ma passion de toujours.

J’ai alors successivement été adjoint en U11 et U13, puis responsable U13 et U15 durant de longues années, tout en validant grâce au club mes diplômes (CFF1, CFF2 et CFF3).

Tu as rejoint les rangs du RF42 cette saison, comment s’est fait le lien et qu’est-ce qui t’a motivé à nous rejoindre ?

À titre perso, je souhaitais évoluer après avoir découvert toutes ces catégories, dans des groupements ou championnats exigeants que sont ceux du District du Rhône.

À ma très grande surprise, le premier contact a été établi par le président Olivier Giraud, puis le manager général jusqu’à la saison dernière Vincent Decaluwe qui a pris le relais. Les échanges se sont peu à peu précisés et intensifiés. On a, durant quelques semaines, plus échangé ensemble qu’avec nos femmes respectives… Son apport a été déterminant dans ma réflexion, et ma décision !

Après avoir connu Roanne en tant que joueur, j’ai trouvé l’idée de revenir en tant qu’éducateur séduisante. Petit clin d’œil du destin, quelques semaines après ma signature, mon frère Stéphane a rejoint les rangs des seniors 2, en tant qu’adjoint de Denis Rozier. L’un comme l’autre avaient été marqués par leur collaboration commune sur le banc de St Paul Amions, en Régional 3.

Le binôme est tout neuf, mais il est déjà compatible !

Tu diriges l’équipe aux côtés de Fred Méant, qui connaît bien le club, c’est un soutien important pour toi ? 

En débarquant dans un club qui a tant changé depuis mon départ, il était indispensable de m’entourer d’un dirigeant comme Fred, que je ne connaissais pas du tout avant Juillet. Le contact est très bien passé de suite, je découvre depuis une personne passionnée, investie, entière, avec qui je partage beaucoup de valeurs sportives mais aussi éducatives. Le binôme est tout neuf, mais il est déjà compatible !

Par contre, on me l’avait décrit comme « pouvant être volcanique sur un banc ». Pour l’instant, le volcan est bien calme !

La qualité des troupes nous impose de nous montrer très ambitieux.

Le groupe U16 commence bien sa saison avec deux larges victoires, quelles sont tes ambitions pour cette saison avec ces jeunes ?

Depuis Août, je suis en charge d’un groupe important de 24 joueurs de qualité, que je prends plaisir à découvrir semaine après semaine. Ce sont des compétiteurs, qui démontrent pour l’heure un état d’esprit irréprochable.

Nous sommes engagés en R2, et avons hérité d’une poule inédite, estampillée « Auvergne », pour laquelle il faudra, dans la durée, avoir le plus grand respect et la plus grande humilité. C’est grâce à tous ces ingrédients réunis que nous réalisons un excellent début de saison.

La qualité des troupes nous impose de nous montrer très ambitieux. Mais l’objectif de R1 ne se décrète pas en Septembre, il s’écrira et se peaufinera au fil des week-end, en donnant des réponses adaptées, et en se « réinventant » sans cesse mentalement. Ce sera la clé de notre saison.

Nous te souhaitons la bienvenue au sein de la famille du RF42, que peut-on te souhaiter pour le futur ?

À défaut d’être original, la santé et le bonheur en famille, comme beaucoup de monde, car ils sont à la base de notre investissement associatif.