Retour sur les quarts de finale de la Coupe de la Loire


Revenons sur les trois rencontres de Coupe de la Loire de ce week-end disputées par les U15, U17 et U19.

U15

ASF Andrézieux 1-1 RF42 (4-2 tab)

La déception est grande pour le groupe U15, tenant du titre, qui s’incline aux tirs au but face à l’ASF Andrézieux. Un match tendu, où les Roannais ont su ouvrir la marque par Julien Cuisson en première période. Ils auraient pu prendre un avantage supplémentaire en début de seconde période, alors que le dernier défenseur forézien retient Julien Cuisson par le bras, ce dernier filant au but défier le gardien. L’arbitre ne sort que le jaune, et les locaux égalisent sur l’action suivante avant de s’imposer aux tirs au but. L’entraineur Vincent Decaluwe revient sur cette rencontre :

« C’est une défaite amère. Nous menons 1-0 et nous manquons plusieurs occasions de faire le break. Un fait de jeu également à prendre en compte avec la non-expulsion évidente d’un défenseur central de l’ASF. Pour en revenir à nos lacunes, qui sont quand même responsables de cette élimination, nous évoluons deux niveaux au dessus de notre adversaire du jour et nous devions afficher bien plus de maîtrise technique pour davantage conserver et faire progresser le ballon vers le but adverse. Cette lacune, bien qu’en amélioration depuis 3/4 mois, nous pénalise encore. La qualité technique est insuffisante pour ce niveau. Maintenant, nous avons la tête uniquement consacrée au maintien, qui reste l’objectif prioritaire pour permettre à une 5ème génération de jouer au plus haut niveau possible en 15 ans ».

Un match d’une qualité moyenne, avec une ambiance difficile sur et en dehors du terrain, et Vincent le regrette et le dénonce : « Ambiance délétère sur et en dehors du terrain. Le football ligérien a du soucis à se faire pour les années futures lorsque l’on vois la qualité de jeu proposé et l’environnement autour des terrains ».

U17

FC Roche St Genest 2-3 RF42

Retour à la compétition réussi pour le groupe U17 après une longue trêve durant laquelle les joueurs se sont montrés sérieux pour aborder dans les meilleures dispositions ce quart de finale face à une solide équipe de Roche St Genest, candidate à la montée dans le championnat Excellence.

Les Roannais sont bien rentrés dans le match et ont été récompensé très rapidement avec un pénalty, transformé par Théo Gachon (3e). Les locaux ont alors offert une belle réaction avec un gros pressing et sont revenus au score sur coup de pied arrêté (15e). Un match chaud, avec des occasions de part et d’autres, qui voit les Roannais reprendre l’avantage sur coup de pied arrêté, grâce à la tête d’Antoine Bourrat (35e). Une première période maitrisée par nos joueurs, qui ont bien résisté aux assauts de l’adversaire.

En seconde mi-temps, le rythme et l’intensité sur la pelouse n’ont pas diminué, et les Roannais vont faire le break avant le dernier quart d’heure, grâce à Walid Khodja (75e) qui se rattrape d’avoir gâché une belle occasion quelques minutes plus tôt. Pas démobilisé, les joueurs de Roche St Genest vont poussé et revenir au score en toute fin de rencontre (93e). Malgré cela, les Roannais s’imposent solidement et se qualifient pour le dernier carré de la Coupe de la Loire pour la seconde année consécutive.

U19

RF42 2-1 St Chamond Foot

Qualification également pour nos U19, qui ont dominé le St Chamond Foot 2-1 au stade Malleval. Les Roannais ont réalisé une bonne première période, avec une prestation solide qui est récompensée par un superbe but de Sid Ali Naili sur un exploit personnel. Les visiteurs se sont alors remobilisés et ont égalisé avant la pause.

Au retour des vestiaires, l’entraineur Ridha Chelbi a donné des consignes à son groupe qui a su les respecter. Ils ont imposé un pressing haut afin de couper le jeu direct de l’adversaire. Une stratégie payante puisque Gahis Mokkadem redonne l’avantage aux siens sur un superbe centre de Thomas Patraccone et offre la victoire à son équipe.

L’entraineur Ridha Chelbi confie : « Même s’il y avait un niveau d’écart, on savait que ce matchs ne serait pas facile à aborder. L’essentiel est fait, l’équipe a fait le travail ».