David Raillard : « Pouvoir en vivre, ce serait mon idéal »


Jeune entraineur arrivé de Rhins-Trambouze Foot cette saison, David est un éducateur passionné et un garçon ambitieux. Joueur seniors et membre du staff U13, il s’est confié sur son parcours et ses envies.

Qui es-tu ? Que fais-tu ?

J’ai 22 ans, je suis dans le foot depuis que j’ai 4 ans. J’habite à Cublize près du Lac des Sapins et je travaille en tant que surveillant à la cité scolaire de Tarare. Je partage donc ma vie entre cette activité, le coaching au RF42 et les entrainements seniors.

En parlant de football, tu peux nous expliquer ton parcours de joueur ?

J’ai commencé dans un petit club familial, le Saint Jean Bussière Sport, à Saint Jean la Bussière, à côté de Cublize. Un petit club de première série dans lequel j’ai joué de débutant à moins de 15 ans à l’époque. L’année suivante, le système des Under (U13 U15…) a été instauré, et je suis arrivé au Rhins-Trambouze Foot en U17. J’ai joué là-bas en excellence jusqu’en U19 et promotion avec les seniors. Je suis resté 7 ans là-bas et j’ai été capitaine avec le groupe senior sur ma dernière saison. Puis je suis arrivé au RF42 cette année, plus pour le coté entrainement et encadrement. Je joue actuellement en seniors, j’ai fait quelques apparitions dans le groupe DHR cette saison.

J’ai donc commencé comme ça, à 15 ans, pour dépanner le mercredi après-midi

Qu’est ce qui t’as motivé à devenir éducateur ?

Pour l’anecdote, j’ai un petit frère qui a 7 ans de moins que moi, et on était tous les deux à fond dans le foot. Comme on avait trop d’écart pour jouer ensemble et faire des oppositions, j’étais devenu son entraineur. Je me souviens, je mettais des dalles et des cailloux pour qu’il fasse des slaloms ! (rires) C’était plutôt sympa. En voyant ça, mon père a eu l’idée de me proposer d’entrainer, vu que je le faisais déjà un peu à la maison.

J’ai commencé l’entrainement à Rhins-Trambouze. Mon père a été mon entraineur de mes débuts à U19, donc il m’a suivi au RTF. Le club souhaitait une équipe de joueur mais avec les dirigeants, donc toute l’équipe de Saint Jean Sport a signé. Mon père assistait aux réunions de début de saison et il manquait du monde sur la catégorie U11. J’ai donc commencé comme ça, à 15 ans, pour dépanner le mercredi après-midi avec David Perez, que le club connaît bien.

Quel est ton parcours en tant qu’éducateur ?

Après cette première année en U11 pour commencer, j’ai pris réellement un groupe l’année suivante. Avec un papa qui était déjà en place, j’ai pris en charge le groupe 2 des U11 pendant 2 ans. J’étais avec eux aux entrainements du mercredi et aux rencontres du samedi matin. C’est à ce moment-là que je suis entré un petit à petit dans le vif du sujet, je préparais un atelier pour la séance et je l’animais sur toute la durée de l’entrainement. A 18 ans, j’ai passé le BPJEPS (Brevet Professionnel de la Jeunesse, de l’Education Populaire et du Sport) sports collectifs, mention football, à L’Etrat. J’ai poursuivi l’année suivante avec les U11 puis j’ai pris les U17, car il fallait être présent sur du football à 11. Je suis resté 2 ans avec le groupe U17. J’ai ensuite passé mon BEF (Brevet d’Entraineur de Football) et il fallait que je passe sur du niveau excellence, ce que j’ai fait avec les U15 du RTF. Je gravi les échelons de niveau petit à petit en parallèle des diplômes que j’ai obtenu. J’ai ensuite souhaité rejoindre le Roannais Foot 42 pour évoluer dans une structure plus importante et continuer de progresser aux côtés d’éducateur diplômés. J’ai fait passer un CV et une lettre de motivation et j’ai obtenu un rendez-vous avec Franck Patissier et Vincent Decaluwe début Juin. Ils m’ont rappelé la semaine suivante pour me confirmer que j’intégrais le club. Je suis actuellement sur la catégorie U13. Je suis tombé sur un bon staff sur cette catégorie, avec qui on s’entend très bien sur et en dehors du terrain. On peut dire qu’on s’est bien trouvé ! (rires)

dscn5570

David et le groupe U13

 

Quelles sont tes envies et tes ambitions pour l’avenir ?

C’est une activité qui me passionne, et si je pouvais en vivre plus tard, ce serait mon idéal. J’aimerai passer le diplôme supérieur, le DES (Diplôme d’Etat Supérieur, qui remplace le DEF), on verra comment il est possible de l’obtenir. Je veux continuer d’évoluer et pourquoi pas, un jour, pouvoir en vivre. Pour l’instant, le métier de surveillant me permet de gagner ma vie, et je reste dans le cadre de l’éducation avec les enfants. J’ai des horaires adaptés qui me permettent d’être sur le terrain avec les jeunes à partir de 17h, et c’est le plus important.

Tes souhaits pour cette saison au RF42, en tant que joueur et comme entraineur ?

En tant que joueur, j’ai commencé à goûter à la DHR, donc j’aimerai apparaître le plus de fois possible dans le groupe. Petit clin d’œil à Pierre et Greg (rires) ! Avec les U13, le but est de gagné le plus de match possible et les meilleurs résultats possible. Je pense aussi à mon évolution personnelle, j’ai cette envie et ce besoin de progresser. Je ne suis pas quelqu’un qui va se reposer sur mes lauriers. Je me souviens de ce que j’étais à mes débuts, je pense que j’ai bien évolué et je veux continuer pour aller le plus haut possible.