Éloïse Lamah : « avoir une équipe féminine au sein d’un club est une richesse »


Au cœur du projet football féminin et de la naissante section féminine, nous vous invitons à découvrir aujourd’hui Éloïse Lamah, autour de quelques questions qui permettront de mieux connaître cette trentenaire sportive depuis toujours.

Bonjour Éloïse, nous te découvrons cette saison dans la première équipe féminine de l’histoire du RF42, dis-nous un peu qui es-tu que fais tu dans la vie?

J’ai 32 ans et j’exerce la profession d’assistante sociale depuis huit ans maintenant. J’ai toujours fait du sport depuis toute petite. J’ai grandi dans une famille de sportif, mon père était rugbyman, ma sœur judokate et mon frère footballeur. La pratique d’un sport était un caractère obligatoire au sein de ma famille. Mon père a toujours donné de l’importance à la pratique d’un sport et à ses valeurs.

– Jouais-tu au football avant de rejoindre le RF42 ? Comment as-tu connu le club et son projet de section féminine ?

J’ai pratiqué le handball en compétition pendant 15 ans. En parallèle, j’ai joué au foot en “loisirs”, pendant quelques mois, pour le plaisir. J’ai ensuite ressenti l’envie de changer de sport pour diverses raisons, et je me suis tournée vers le football. C’est un sport qui m’a toujours plu et je souhaitais le pratiquer en compétition.

Lorsque j’ai appris à travers les réseaux sociaux que le RF42 souhaitait créer une équipe féminine, j’ai saisi l’occasion d’intégrer le collectif, et surtout me lancer un challenge personnel, pratiquer un sport dans lequel j’étais novice et où j’avais tout à apprendre.

En quoi est-ce important pour toi de représenter le football féminin au milieu d’un club uniquement masculin au jour d’aujourd’hui ? C’est motivant ?

Le football est souvent assimilé à une pratique sportive purement masculine. Alors que le football féminin est en plein essor, avec des résultats plus que positifs, je trouve qu’avoir une équipe féminine au sein d’un club est une richesse. Le sport féminin tend à donner une image un peu plus authentique des valeurs de ce sport. Marquer l’histoire du club est plus que motivant ; à nous d’apporter le sérieux, l’image et l’envie pour amener de nouvelles joueuses.

Les seniors féminines après leur première victoire en championnat !

Comment se passe cette première saison ?

La première partie de saison, avec les poules de brassage, a été difficile pour l’ensemble de l’équipe. En effet, nous sommes pour la plupart d’entre nous, débutantes. Les résultats de nos matchs ont été décevants mais nous avons toujours gardé un bon esprit d’équipe. Nous avons pu observer, sur nos deux derniers matchs, la progression du collectif avec notre première victoire à la clef.

L’équipe s’est créée avec un ensemble de filles qui ne se connaissaient pas et nous avons réussi à transformer ce collectif en une bande de copines. Le dynamisme collectif et la motivation de chacune ne pourront apporter que des résultats prometteurs et une évolution tant individuelle que collective.

Quel avenir vois-tu pour la section féminine au sein du RF42 ?

Le défi du RF42 sera de fidéliser cette équipe séniors filles et de développer le secteur féminin sur des catégories plus jeunes. On connaît tous la difficulté de mobiliser le public féminin, que ce soit au football ou dans d’autres sports.

J’espère juste que l’histoire du collectif ne s’arrêtera pas en si bon chemin.

Le projet féminin est en marche au RF42, avec des filles motivées à l’image d’Éloise ! Des manifestations sont prévues pour cette deuxième partie de saison, nous vous en dirons plus très prochainement.