Julien Cuisson : l’efficacité


Aussi fort que Ciro Immobile (28 buts), plus fort que Kylian Mbappé (23 buts), nous avons Julien Cuisson !

Des comparatifs prestigieux à prendre évidemment avec du second degré, mais lorsque l’on parle du n°9 des U18 R2, les éloges ne manquent pas !

Les statistiques parlent d’elles mêmes, avec des chiffres impressionnants pour le nombre de matchs disputés, avec surtout une réussite presque insolente, mais avec toute l’humilité qui le caractérise.

Championnat et coupes confondus, Julien est impliqué 59% des buts inscrits par son équipe cette saison (48 sur 81) ! Une omniprésence au service du collectif pour lui, l’attaquant rêvé pour ses coéquipiers, ne manquant que rarement la cible, tout en étant régulièrement décisif.

Son entraineur confie ses impressions, entre conseils et compliments.

Armando Bianchi : « C’est un régal pour un entraîneur ! Il est toujours à l’écoute, ne s’économise jamais et donne toujours le meilleur de lui-même. Il ne doute jamais, même s’il y a du déchet dans son jeu, il continue de croire en ses qualités. C’est un buteur, un vrai, il n’a qu’un objectif : le but. Il a une marge de progression et il doit travailler pour améliorer certains aspects de son jeu, ses déplacements et son jeu sans ballon. »

Un joueur à l’image d’un collectif de grande qualité, qui s’est hissé jusqu’au 6ème tour de la Coupe Gambardella, mais qui est surtout le leader de sa poule de R2, et parmi les favoris à la montée en R1 au terme de la saison. Le principal intéressé ne manque pas de mettre en avant son équipe, et leur objectif commun.

Julien Cuisson : « On effectue avec le groupe U18 une très belle première moitié de championnat, avec beaucoup de buts marqués et peu encaissés. On aurait quand même pu faire mieux en évitant certains pénaltys, et nous voulons rester premiers jusqu’à la fin de la saison. D’un point de vu personnel, tout se passe bien pour l’instant, je veux et je dois continuer à aider l’équipe en inscrivant des buts ou par des passes décisives. »

Une campagne 2019/2020 jusque ici plus que belle, pour Julien mais surtout pour les U18 R2, même si le plus dur reste à venir. Les jeunes devront rester solides et performants pour réaliser une montée importante pour le RF42, plusieurs années après avoir connu ce niveau en U17 et en U19.