Hassane Chergui : « ne soyez pas déçu car je suis très fier de vous »


Ces quelques mots glissés à ses jeunes avant une finale résument bien la personnalité de leur entraineurs. En fin de semaine dernière, nous avons croisé l’entraineur du groupe U10 du RF42 et finaliste du Tournoi de Noël, Hassane Chergui, pour échanger avec lui sur son parcours, ses expériences et ses motivations. Interview d’un homme souriant, passionné, soucieux de faire grandir les jeunes sous ses ordres, dans le respect des valeurs qui lui sont chères.

Hassane, derrière à gauche, en compagnie de son groupe U10, finaliste du tournoi de Noël du RF42

Salut Hassane, qui es-tu, d’où viens-tu et comment as-tu commencé le football ?

Je suis Hassane Chergui, éducateur U10 au RF42 et j’ai 47 ans. Je suis originaire de Régny, tout près de Roanne. J’ai fait mes premiers pas dans le football à l’âge de 9 ans au FC Régny, club pour lequel j’ai joué toute mon enfance et mon adolescence, puis j’ai continué ensuite, jusqu’à mes 30 ans à peu près. J’ai également joué la saison dernière avec le club du FC Roanne.

Ce n’est pas une grosse carrière, mais ça marque une vie

Quels souvenirs gardes-tu de ces années régnycoises ?

C’était une belle époque à Régny. L’ambiance était très conviviale, entre la famille et les copains, et on ne recherchait pas spécialement le haut niveau, tout le monde restait au club. On a réussi pas mal de choses, trois montées consécutives en seniors, gagné la Coupe du Roannais, et également la Supercoupe de l’époque (vainqueur de la Coupe du Roannais vs le vainqueur du championnat, qui accédait au niveau Excellence). Je garde de cette époque de très bons souvenirs, ce n’est pas une grosse carrière, mais ça marque une vie. On n’a malheureusement pas réussi à monter en PHR, mais c’était déjà pas mal.

Tu es également éducateur, comment en es-tu arrivé là ?

J’ai commencé à entrainer à l’Olympique Le Coteau, à l’époque du Groupement Jeune où Roanne Foot, le CSADN Mably et donc Le Coteau travaillaient ensemble sur la formation. J’ai fais mes débuts aux côtés de Christophe Laplace, que j’ai relayé par la suite, sur la catégorie U7 et aussi U11 si je ne me trompe pas.

Cette saison, je suis de retour à la maison

Et puis te voilà au Loire Nord FC, devenu Roannais Foot 42 ?

Exactement, j’ai rejoint le club, plus dans un premier temps en tant que dirigeant sur l’Ecole de Foot. Je n’avais pas vraiment d’équipe attitrée, j’allais et venais en fonction des besoins, ou des absences. Bien sûr, je connaissais quand même les jeunes, car si tu ne les connais pas, ce n’est pas évident ! Je suis parti du côté du FC Roanne durant deux ans, et cette saison, je suis de retour à la maison. Je connais tout le monde au RF42 et je me sens bien.

Tu as donc la responsabilité de la catégorie U10, qu’est ce qui te motive à travailler avec les jeunes, comme tu le fais depuis plusieurs années maintenant ?

J’ai toujours évolué dans des milieux avec des enfants, que ce soit dans mon travail ou dans le football. J’adore les jeunes et je préfère travailler avec eux plutôt qu’avec des plus vieux, sachant qu’en plus, il faut des diplômes que je n’ai malheureusement pas. Ça se passe très bien.

À l’Ecole de Foot, la notion d’éducation est aussi importante, si ce n’est plus, que les entrainements et le sportif ?

Effectivement. Comme je le dis toujours, mon objectif avec les U10 est que ces jeunes prennent du plaisir sur le terrain et de les faire évoluer, c’est mon but également. Venir prendre du plaisir c’est bien, progresser c’est mieux. Je veux leur inculquer des principes et des valeurs, comme la concentration, la motivation, le respect. Tout cela leur servira aussi bien dans le football que dans leur vie active. J’ai un bon petit groupe et pour le moment, tout va bien !

Avant la finale, j’ai dit aux enfants : « Pour moi, le tournoi est déjà gagné. Ne vous prenez pas la tête, faites ce que vous avez à faire, et quoi qu’il arrive, ne soyez pas déçu car je suis très fier de vous »

Tu as emmené cette petite équipe jusqu’en finale du Tournoi de Noël face à l’AS Saint Étienne, en déjouant les pronostics, racontes-nous ?

J’étais euphorique. C’est un très grand souvenir pour moi et pour les enfants, vraiment super ! J’ai toujours aimé ce tournoi, et j’étais content de pouvoir faire ce beau parcours. Les jeunes étaient attentifs, à l’écoute, ils ont respecté les consignes. On ne partait pas favori du tout, avec ce groupe composé uniquement de U10, et pourtant on arrive en finale face à une très grosse équipe de l’ASSE. Et quand je vois les autres équipes, les parents, des coachs, tout le club, nous encourager pendant la finale et de nous féliciter pour notre parcours… (il sourit), que dire de plus ?

Avant la finale, j’ai dit aux enfants : « Pour moi, le tournoi est déjà gagné. Ne vous prenez pas la tête, faites ce que vous avez à faire, et quoi qu’il arrive, ne soyez pas déçu car je suis très fier de vous ». On ne perd que 3-0, alors que les stéphanois avaient remporté très largement leurs matchs en poule, donc c’était un très bon match.

Tes enfants jouent au club, tu as notamment Chirine, une fille chez les garçons, tu peux nous en parler ?

C’est important d’essayer d’amener des cadres pour que les féminines puissent jouer. Chirine joue en U9, donc avec les garçons, et ça ne lui déplait pas pour l’instant, il y a plus de contacts, et évoluer dans ce cadre la motive vraiment. Son entraineur Damien Daniel est très fier d’elle et il ne se fait pas de soucis pour la suite. Je ne la vois pas très souvent sur le terrain car ce n’est pas ma catégorie, mais chaque fois que j’ai l’occasion, je lui dis de jouer son match de manière libérée, et tout se passe bien.

Je tiens à remercier les dirigeants du club pour la confiance qu’ils me donnent

Quels sont tes envies pour le futur au RF42 ?

Continuer ainsi, si le club veut toujours de moi ! Je veux poursuivre avec la catégorie U10, sachant que Chirine sera dans le groupe la saison prochaine, donc ce serai l’idéal pour moi. Je tiens à remercier les dirigeants du club pour la confiance qu’ils me donnent. En parlant de ça, je suis dans l’attente de la proposition de prolongation de mon contrat, car je suis très sollicité sur les scènes françaises et européennes ! (Rires)