Jérome Jacquet : « Ce projet féminin était un réel objectif pour moi »


Cette semaine, rencontre avec Jérôme Jacquet, bénévole actif du Roannais Foot 42 et passionné de football. Moteur du projet féminin, il revient pour nous sur son parcours, ses rôles au sein du club et ses motivations.

Bonjour Jérôme, peux-tu te présenter pour ceux qui ne te connaissent pas ?

J’ai 45 ans, je suis marié à Sandrine qui est une bénévole présente lors des manifestations et supportrice de l’équipe féminine senior, et du RF42 en général. Nous avons un fils, Jeoffrey, qui est joueur avec les seniors R2.

Dans la vie, je suis technico-commercial en matériels de lutte contre les incendies. J’aime le sport en général, et j’ai pratiqué le football de 6 à 38 ans. Aujourd’hui, en plus de mon engagement bénévole au RF42, je pratique la course à pied.

Quel est ton parcours dans le football ?

J’ai commencé le football à l’âge de 6 ans dans le club de Roanne Matel. J’ai joué quatre saisons là-bas avant de rejoindre l’US Villerest. J’ai ensuite évolué de 17 à 20 ans avec l’AS Roanne, qui était le club majeur du Roannais à l’époque. Je suis ensuite retourné dans le club de Villerest, où j’ai joué jusqu’en 2011.
Durant mes dernières années à l’USV, j’ai eu la chance d’entraîner les U10, entre 2008 et 2011. Je parle de chance car s’en était vraiment une, avec une super génération, et j’ai pris beaucoup de plaisir durant ces trois saisons.
Je suis ensuite arrivée en 2011 au Loire Nord FC à l’époque, pour suivre mon fils qui venait de signer.

Quel est ton rôle au sein du RF42 et depuis quand l’occupes-tu ?

J’ai d’abord été dirigeant depuis mon arrivée, en étant présent dès que possible au bord des terrains. Depuis deux ans maintenant, je suis responsable des équipements. Je m’occupe de tout ce qui est matériel pour les entrainements des équipes, mais aussi des vêtements, des dotations et aussi du stock de la boutique du club. J’ai souhaité à mon arrivée réorganiser le fonctionnement pour que tout soit plus clair et plus simple au quotidien. Cette fonction est très prenante mais c’est un réel plaisir de gérer les demandes des entraîneurs et joueurs. Je suis également dirigeant des seniors féminines du RF42.

Tu es l’une des personnes qui a motivé et poussé vers le haut le projet féminin, comment cela s’est déroulé ?

Pour le projet féminin, tout a commencé par de nombreux échanges avec le président de l’époque Patrick Ramelet. Au départ, je souhaitais que l’on crée une équipe dans la catégorie U13, dans le but de pouvoir inculquer les valeurs du club à ces jeunes adolescentes et faire grandir ces joueuses pour les amener jusqu’en seniors. Finalement, lors de la saison 2017-2018, nous avons trouvé un groupe de 12 joueuses motivées et prêtes à rejoindre le RF42, ce qui nous a permis de créer directement une équipe seniors.
Ce projet féminin était un réel objectif pour moi. Après cinq années d’efforts et de travail, et malgré quelques réticences, nous avons monté cette équipe qui vit bien et passe de supers moments. Elle a même terminé première de son championnat la saison dernière, et c’est une belle récompense pour les filles, et encourageant pour l’ensemble de la section et du RF42.
Cette saison, une équipe U15 à été créée, mais nous avons du mal pour l’instant à réunir chaque week-end et lors des séances un effectif suffisant pour évoluer dans de bonnes conditions. Il serait idéal de pouvoir compter sur 12 à 15 jeunes pour pouvoir avancer et progresser. J’invite d’ailleurs les jeunes filles motivées et intéressées à contacter le club pour venir s’essayer à la pratique du football au RF42 les mercredi après midi lors des séances.

Qu’est-ce que tu aimerais voir dans le club pour les années futures, chez les garçons comme chez les filles ?

Mon objectif et celui du club est de pouvoir créer des équipes féminines dans chaque catégorie d’âges. Il est important pour le roannais que les clubs se mettent au football féminin. Du travail a déjà été tombé par d’autres clubs du bassin qui font du super boulot avec leurs sections féminines, et le RF42 souhaite apporter sa pierre à l’édifice et faire progresser tout le monde dans le développement du sport féminin. Je pense que ces filles apportent un souffle nouveau et une réelle joie de vivre au sein d’un club, et c’est le cas pour nous avec nos seniors, qui sont une équipe de football motivée autant qu’une bande de copines qui passe de bons moments ensemble.
Pour finir, je souhaite une bonne saison à nos équipes, avec le souhait qu’elles portent fièrement les couleurs et les valeurs du club, inculquées lors de chaque séance par nos éducateurs.